Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FAITIERE DE TOITURE

Publié le par Vdcouverture Bayard



FAITAGE DE LA TOITURE  de vd-couverture91
Le faîtage est l’ouvrage qui recouvre la jonction des deux pans de la toiture au sommet du toit.
Les tuiles faîtières sont donc celles qui assurent l’étanchéité des deux pans de toiture.
Il est conseillé de réaliser un faîtage à sec. Les tuiles seront fixées à l’aide de vis sur un closoir.
Celui-ci assurera l’étanchéité et la ventilation en faîtage. 
Diverses solution:
LA POSE SCELLEE
La pose scellée ou pose hourdée consiste à assurer l’étanchéité aux points singuliers du toit (faîtage, arêtier, cheminée, etc) par l’application de mortier.
Cette technique « traditionnelle » déjà utilisée chez les romains présente néanmoins des inconvénients majeurs. En effet, une fois posée, la charpente « travaille » : elle bouge pendant plusieurs mois avant de trouver son assise. Les phénomènes de pression exercée par le vent sur la toiture augmentent ponctuellement ce phénomène « naturel ».
Une fois scellée, la couverture réagit comme un ensemble compact à ces mouvements et des fissures apparaissent au faîtage. L’eau pénètre alors facilement en sous toiture. Elle pourrit lentement la charpente qui devient alors encore plus sensible aux « mouvements » et donc aux risques de fissures du mortier, etc. Aujourd’hui, avec l’usage étendu des fermettes, plus souples qu’une charpente traditionnelle, les mouvements exercés sous la pression du vent sont amplifiés et les risques de fissures multipliés.
Ce type d’intervention nécessite un travail important: si, par exemple, une tuile est fissurée au faîtage, l’homme de l’art est obligé de casser les ouvrages maçonnés pour la changer. Il devra ensuite refaire la maçonnerie à l’identique.
Changer une tuile demande dans ce cas autant d’effort que de changer l’ensemble de la ligne de faîtage !
LA POSE A SEC
Apparus dans les années 60, les produits permettant la pose « à sec » des ouvrages de couverture (faîtage, arêtier, rive, égout et abergement) sont de véritables innovations.
Ces produits ont révolutionné le travail des poseurs et présentent des avantages indéniables :
De gain de temps à la mise en œuvre. Qu’ils soient cloués ou collés, les closoirs de faîtage et d’arêtiers se posent rapidement, proprement et ne nécessitent pas de temps de séchage. De même les abergements et solins sont pré-collés ou se posent avec des colles faciles à appliquer.

De longévité. Une fois posés sur les lisses de rehausse, les closoirs souples et rigides absorbent avec souplesse les mouvements de charpente et restent intégralement étanches aux pluies battantes, aux pénétrations de neige poudreuse, poussières et pollen .
De simplicité de manutention sur les toits. Conçus avec des matériaux modernes, les closoirs, abergements et solins sont légers. Souvent présentés en rouleaux, ils sont peu encombrants. Leurs manutentions sur la toiture sont ainsi rendues plus faciles qu’avec des « gâches » de mortier de plusieurs kilos.
LA POSE ÀVEC CLOSOIR  :

Qu’est ce qu’un closoir ?
C’est un produit utilisé en toiture pour réaliser l’étanchéité du faîtage ou de l’arêtier et qui se présente en rouleau à dérouler sur les surfaces concernées. Le closoir va permettre une sécurité importante contre la pénétration d’humidité, poussières et pollens. C’est alors un élément important pour votre ventilation toiture.
Les closoirs de faîtage existent en différentes couleurs pour pouvoir s’adapter au mieux à votre toiture. De plus, sa souplesse lui permet d’être posé sur toute sorte de tuiles : plates ou ondulées.
Autre matériau de la couverture à vérifier absolument:
RIVE DE TOIT
les tuiles de rive qui assurent l’étanchéité de chaque extrémité des pans de toiture.
Certaines peuvent être mal fixées, ce qui peut laisser pénétrer l’eau lors de fortes averses.Ces tuiles doivent être vérifiées chaque année.


Publié dans batiment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article